Vous êtes ici Accueil > Présentation

Historique

Madagascar - Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires, (Madagascar-INSTN) est l’extension du Laboratoire de Physique Nucléaire et de Physique Appliquée (LPNPA) de la Faculté des Sciences de l’Université d’Antananarivo qui a été fondé en 1976 par le Professeur RAOELINA ANDRIAMBOLOLONA, actuel Directeur Général. Vu le succès obtenu par le LPNPA, il a été transformé en Madagascar-INSTN par décret gouvernemental N° 92/869 du 30 Septembre 1992. Le gouvernement malgache lui a ainsi donné une stature nationale et l’autonomie administrative et financière. Il a dû quitter ainsi l’Université régionale d’Antananarivo et dépend directement du Ministère chargé de l’Enseignement Supérieur. De même, la Physique Nucléaire a été remplacée par les Sciences et Techniques Nucléaires.

Le Fondateur de l’INSTN-Madagascar


Le Pr. RAOELINA ANDRIAMBOLOLONA a été le pionnier des utilisations pacifiques des sciences et techniques nucléaires pour le développement de Madagascar. Il est l’Officier National de Liaison des projets en collaboration avec l’AIEA (1990 à ce jour). En tant qu’Officier National de Liaison des projets MAG, RAF, AFRA et AIEA pour Madagascar, il a été le promoteur de plusieurs applications des sciences et techniques nucléaires dans plusieurs secteurs du développement socio-économico-culturel de Madagascar : agriculture, gestion des eaux de surface et des eaux souterraines par l’hydrologie isotopique, la protection de l’environnement, l’étude de la pollution de l’air et de l’eau, santé humaine, médecine nucléaire, radiothérapie, etc.

Il a mis en place la législation et les techniques de radioprotection (1997). INSTN-Madagascar a été désigné par le Gouvernement Malgache pour être l’organe technique officiel de radioprotection.

De 1969 à 1988, il a été le Directeur du Service de Physique, de la Faculté des Sciences de l’Université d’Antananarivo de 1969 à 1988. Durant son mandat, il a développé les activités de recherche en particuliers la sismologie, l’Observatoire d’Antananarivo qui a été transformé en Institut et Observatoire et de Géophysique d’Antananarivo (IOGA).

Il a innové avec la coopération avec l’Université d’Aix-Marseille (UAM) les travaux pratiques de Physique Chimie 1ère et 2ème années simulés par ordinateur.

En 1969, une année après son retour de France, il a ouvert l’enseignement de la quatrième Année en Physique à Madagascar (Certificat d’Etudes Supérieures de Physique Atomique et Nucléaire).

En 1976, pour pallier la carence d’enseignants en Physique à l’Université d’Antananarivo, il a ouvert contre l’avis unanime du Service de Physique, le premier enseignement de 3ème Cycle en Physique, Option Physique Nucléaire, Physique Appliquée et Physique Théorique qui a obtenu un franc succès amenant par la suite ses autres collègues qui étaient septiques au début à l’imiter. Depuis, une dizaine d’options ont été ouvertes.

En 1976, avec le soutien du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), Vienne, Autriche, il a créé à partir de zéro (c’est-à-dire aucun laboratoire, aucun chercheur, aucun étudiant), dans des conditions difficiles et peu motivantes le Laboratoire de Physique Nucléaire et de Physique Appliquée (LPNPA). Le LPNPA a élargi le champ de ses activités de la Physique Nucléaire et Physique Appliquée aux sciences et techniques nucléaires.

En 1992, grâce à son développement et les succès obtenus, le LPNPA a été transformé en 1992, 16 ans plus tard, en Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires (Madagascar-INSTN) par un décret du Gouvernement Malgache. Le Pr. RAOELINA ANDRIAMBOLOLONA a été nommé son Directeur Général depuis 1992 jusqu’à ce jour.

De 1986 à 1991, il a été le Conseiller Scientifique du Président de la République de Madagascar.

Il a été Professeur missionnaire au sein des Universités de Toliara et d’Antsiranana où il a assuré les cours de Mathématiques et Physique.

Membre du Conseil des Gouverneurs de l’AIEA au titre de Madagascar (1984-1986).

Membre de la Commission Economique pour l’Afrique (ECA) et de l’Organisation de l’Union Africaine (OUA) en tant que Conseiller expert pour les utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire en Afrique.

Représentant du gouvernement malgache à la Conférence Générale de l’AIEA, Vienne, depuis septembre 1976 jusqu’à maintenant.

Membre de la première Réunion du Groupe de Travail de l’Accord régional de coopération pour l’Afrique sur le développement, la recherche et la formation dans le domaine de la Science et de la Technologie Nucléaire (AFRA) et devenu Coordonnateur national de celui-ci depuis 1989. Les neuf (9) pays signataires de cet Accord à son début en 1990 ont atteint le nombre de 26 membres en 2002. Le Pr. RAOELINA ANDRIAMBOLOLONA a été élu Président de l’AFRA-Field Management Committee (AFRA-FMC) en 2001-2002. Il est l’Officier National de Liaison des projets MAGRAF, AFRA et AIEA pour Madagascar depuis le début jusqu’à ce jour.

Il a été nommé Professeur dans plusieurs universités du monde : Fullbright Exchange Prof., Milwaukee Univ., Wisconsin, USA, 1974 ; Professeur associé à la Faculté des Sciences de Saint Charles, Université de Provence, Marseille, France (1982).

Il a été nommé membre de plusieurs organisations internationales telles que
l’UNESCO, en tant que Membre, à titre personnel, du Comité Consultatif pour la promotion et l’enseignement des Sciences et de la Technique en Afrique auprès du Directeur Général de l’Unesco, Paris (1984 – 1988) ; l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ; l’ Abdus Salam International Centre for Theoretical Physics (ICTP), Trieste, Italie. l’Academy of Science for Developing World (TWAS), en tant que Membre élu en 1985 ; l’African Academy of Sciences (AAS) Nairobi, en tant que Vice-Président Fondateur ; élu en 1985 ; New-York Academy of Sciences, USA ; International Energy Foundation ; Pan African Pugwash Group, le Caire, Egypte ; l’Académie Malgache, en tant que Secrétaire Perpétuel et Ancien Vice-Président de la Section Sciences Fondamentales (3è Section) ; l’American Physical Society, USA ; la Société Européenne de Physique ; la Société Française de Physique ; la « Society of African Physists and mathematicians » (SAPAM), Accra, Ghana, 1980 en tant que Membre du Comité Exécutif ; l’International Biography Centre (IBC), Cambridge, Angleterre en tant que Directeur Général Adjoint ; le Centre National de la Recherche Scientifique Français (CNRS) en tant que Chercheur ; Le Centre de Physique Théorique de Marseille, France (1962-1968) en tant que Chargé de recherche ; l’Association des Anciens et des Amis du CNRS, Paris, France ; l’Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique (APPA), Paris, France, 2000 ; les cours régionaux et interrégionaux de formation en Physique Nucléaire et en Radioprotection à Madagascar en tant que Directeur ; l’Association Nationale pour la Radioprotection (ANARAP) à Madagascar , en 1997, en tant que Président Fondateur. L’ANARAP a été reconnue comme membre à part entière de l’International Radiation Protection Association (IRPA) en 2000 ; la Société Malgache des Sciences Physiques (SMSP) et du Plenum pour l’Energie Nucléaire et ses Utilisations à Madagascar (PLENUM) en tant que Président Fondateur ; la Commission Malgache pour l’Ethique de la Science et la Technologie (CMEST), Antananarivo, Madagascar (2007) en tant que membre fondateur ; le TWAS-Chapter Madagascar (2009) en tant que Président Fondateur.

Site web conçu par CeRSAE & VizEcho Media
avec l´appui du projet PARRUR - SCAC Ambassade de France

Copyright © Centre National de Recherche - 2012
Tous droits reservés